CDS protocole combiné CGZ

Traitement avec le protocole combiné CGZ

Maladies à traiter avec le protocole combiné CGZ:

  • SARM - Staphylocoque Aureus Résistant à la Méthicilline

Protocole C

10 ml de CDS dans 1 litre d’eau par jour, répartis en 8 prises jusqu’à amélioration.

Protocole C CDS complet

Protocole G

On utilise 8 gouttes de MMS activé dans un verre et on le place immédiatement dans la zone affectée pour que le gaz agisse, maintenir le verre 3 minutes maximum et répéter toutes les heures si un soulagement est remarqué.

Protocole G CDS complet

Protocole Z

Appliquer les 2 programmes spécifiques vitaux du Zapper, Epstein Barr, Cytomégalovirus.

Protocole Z CDS complet

 

Conseils sur le protocole combiné CGZ

Ce type d’infection est due à la bactérie staphylocoque résistante aux antibiotiques.

Définition des maladies traitées par protocole combiné CGZ

SARM - Staphylocoque Aureus Résistant à la Méthicilline

Le SARM est une souche de la bactérie (Staphylococcus aureus) vit dans la peau près des muqueuses, du nez, de la bouche, des organes génitaux et de l’anus, si une plaie ou une infection de la peau se produit, la bactérie est activée, car elle est résistante à de nombreux antibiotiques doit être traitée avec d’autres médicaments.

Le SARM provoque des éruptions cutanées, des abcès, des furoncles dans la zone infectée, un écart respiratoire, un urinoir, chez des personnes en bonne santé n’est pas dangereux, mais chez les patients présentant des plaies profondes ou un système auto-immun affaibli, il peut s’agit d’une infection grave.

Infections aggravées par le SARM

  • Mastite abcès douloureux dans les seins
  • Endocardite fièvre et essoufflement
  • L’ostéomyélite fièvre et la douleur osseuse avec inflammation de la peau
  • Pneumonie forte fièvre, toux muqueuse avec des traces de sang et une forte fièvre
  • L’infection de la circulation sanguine provoque une forte fièvre et une baisse de la pression artérielle

L’infection par le SARM est plus facile dans les hôpitaux, les écoles, les garderies, les casernes militaires ou les centres de réadaptation de longue durée, elle se transmet par contact mains sales qui peuvent propager l’infection, par gouttes lors de la parole, de la toux ou des éternuements, mais il faut être en contact étroit entre la source et le receveur.

Pour détecter une infection par le SARM, il faut contrôler la formation d’une bosse dans la peau qui gonfle, il y a du pus, on remarque de la chaleur et c’est douloureux au toucher, c’est comme une piqûre ou un foruncule infecté, contrôler s’il produit de la fièvre ou de l’inconfort.

Comment prévenir la contagion du SARM:

  • Maintenir l’hygiène dans les plaies.
  • Se laver les mains régulièrement.
  • Porter des gants ou des équipements de protection.
  • Laver les vêtements si vous avez été en contact avec une personne infectée.
  • Éviter de partager des effets personnels ou des vêtements de travail, des serviettes avec les autres.

Le traitement est généralement à base d’antibiotiques prescrits par le médecin, dans les cas graves, une hospitalisation est nécessaire.


Vous pouvez utiliser notre moteur de recherche de protocole CDS pour localiser une maladie et son traitement par chlore CLO2.

C = Maladies Comunes, ancien protocole 101.
G = Gas.
Z = Z

Laissez-nous votre témoignage, dans Cancer émotionnel nous aimons 🙂 écouter et apprendre.

Laisser un commentaire